Aux personnes qui ne se soucient pas de la représentation des asiatiques

Aux personnes qui ne se soucient pas de la représentation des asiatiques

Au début de l’année, Logan Paul a diffusé une vidéo de lui même s’aventurant dans la forêt de Aokigahara au Japon. Je me suis réveillée énervée et je n’étais pas seule. Mon amie Lexi, qui ne se soucie pas des problèmes de représentations des asiatiques dans les médias, me texto à propos de l’affaire : “C’est écœurant!”. Curieuse, je lui demande ce qui l’a poussé à s’y intéressé cette fois. Elle se défend : “Je ne m’y intéressait pas auparavant mais maintenant je le suis car c’est au delà de la bêtise”. Ce n’est pas la première fois que je vois quelqu’un qui ne s’y intéressait pas.

En décembre de l’année dernière, la NBC a confondu Jonghyun (l’artiste coréen récemment décédé) du groupe SHINEE, avec le rappeur Monster de BTS . Non seulement cela perpétue l’idée que tous les asiatiques se ressemblent, mais également qu’ils ne se soucient guère de ce qui s’est passé avec Jonghyun et pourquoi cela est important. La NBC s’est excusée seulement après que les fans de SHINEE les prennent à partie sur Twitter.

Ces deux incidents semblent différents mais partagent un problème commun: la société occidentale n’en a rien à faire de l’opinion et des préoccupations des personnes d’origines asiatiques. Il y a également un problème non-dit: les asiatiques ne se soucient pas de leurs propres représentations dans les médias occidentals. Vous les connaissez, ils sont vos amis, des membres de votre famille, et parfois vous même.

Pourquoi ils s’en fichent? Parce que cela demande trop d’efforts.

Dire que vous vous souciez d’un problème particulier peut risquer la sécurité de votre travail ou bien tout simplement d’être embauché. Revendiquer l’opinion d’une autre personne peut être suffisant pour que l’employeur vous dise “non” pendant l’entretien, particulièrement si vous avez des points de vues différents.

Les personnes peuvent avoir différentes priorités. Même pour les asiatiques, plutôt que perdre son énergie à régler le problème de représentation des asiatiques, cet énergie pourrait être investi pour la réussite professionnelles. Certes, ce n’est pas une bonne idée de passer du temps sur internet à voir des choses négatives, plutôt que faire ses devoirs.

Les gens peuvent choisir de ne pas s’en soucier car cela demande un effort émotionnel et aussi le sentiment d’impuissance à pouvoir changer les choses. Après tous qui souhaite en apprendre plus à propos du “Plafond de bambou” et réaliser que ses chances d’obtenir un travail sont diminués? Il ya un niveau de négativité qu’une personne ne peut tolérer.

Les gens commencent à “s’en soucier” dès qu’il y a un enjeu personnel.

Les préoccupations des asiatiques sont souvent accompagnés d’opportunistes, des personnes qui ne se manifeste que lorsqu’il y a un enjeu personnel. Par exemple, lorsque l’argent est en jeu et qu’il y a plus à perdre qu’à y gagner. Très récemment Maverick Clothing, a remarqué une diminution des ventes parce que la marque de vêtement de Logan Paul porte le même nom. Ainsi, la marque a répliqué et menacé de poursuite s’il n’arrêtait pas d’utiliser le même nom.

Quan Zhou, un chinois espagnol de seconde génération et auteur du roman ” Andaluchinas por el mundo“, mentionna que la perception des chinois par les européens est en train de changer grâce à la croissance économique de la Chine dans un article récent du El Pais: “J’ai remarqué de nombreux changements, nous sommes mieux reçus dans les magasins où auparavant ils nous auraient affichés un air de dégoût

Même Hollywood, l’auteur de longue de date de film “lavé à blanc”, ne peut soudainement plus attendre d’ajouter un nom chinois ou deux dans les films. Pourquoi? Fan Bingbing, une des plus célèbres actrices de Chine et l’une des plus appréciés par Hollywood, réponda brièvement “[Hollywood] reconnait le marché chinois, et en voulant ajouter des visages asiatiques, m’a trouvé”

Aborder ceux qui “s’en fiche” à propos de leurs propres problèmes

Les personnes pensent que dire “je m’en fiche”, permettra de passer outre ces problèmes. Comme si ne pas s’en soucier, permettait de rediriger son énergie vers des choses “positives”. Quelques un de mes amis pensent peut-être “Si je ne vois pas le problème, je ne souffre pas, je ne suis pas la victime et je ne compromettrais pas ma fierté.” Cependant, en tant que personne qui ne s’en souciat pas auparavant, j’ai quelque chose à dire à propos de cela.

Je n’en parlais pas, j’étais juste l’étudiante issue de la minorité modèle, concentrée sur les bons résultats scolaires et mon diplôme. Et pourtant je rate des opportunités de travail, et scolaires.

Dire “je m’en fiche” ne fais pas de moi quelqu’un de plus cool que la personne à côté de moi. En fait, intentionnellement ou pas, cela laisse le champs libre aux autres de me pousser dans mes retranchements.

Ignorer ces injustices dans ma vie, ne l’a pas rendue meilleure. En réalité, cela a été plus décourageant d’entendre ces choses là, une fois que je me suis “réveillée” de la vie heureuse que je menais.

A la fin, on doit tous s’y intéresser.

Nous devrions nous soucier de la souffrance des autres et de la douleur de notre communauté car, même si ces problèmes ne nous affectent pas maintenant, cela pourrait être le cas plus tard. Nous sommes tous connectés, et personne n’est à l’abri de la violence et de la haine à la fin.

Quelque fois nous devrions nous en soucier car c’est la meilleure chose à faire, je n’avais aucune idée jusqu’à la fac que le”plafond de bambou” était réel, que ceux qui ne sont pas au sommet de la hiérarchie ont plus de difficultés à obtenir un travail sans contacts ou compétences. C’est quelque chose que je nz souhaite à personnes. Si personne ne s’y intéresse aujourd’hui, que se passera t’il demain, ou à leurs enfants dix ans plus tard ?

Une autre raison est que cela peut faire la différence. Quand vous commencer à en parler, le bénéfice est immédiat, et très souvent on voit les changements autour de nous.

Le jour d’après

Le jour qui suivi l’incident “Paul Logan”, ma sœur et moi marchions vers un café. Un groupe de gens commencèrent à se moquer de nous et essayèrent de prendre des photos de nous sans notre consentement. Ma sœur les rattrapa et après avoir débattu s’il fallait les affronter, je lui dis qu’elle devait faire ce qui semblait le mieux pour elle.

Depuis mon enfance, ma sœur a toujours été insouciante, et a toujours eu un sourire sur son visage. Elle n’a pas été immunisé avec les commentaires du type “D’où viens tu réellement?”, car elle avait son propre cercle d’amis. En grandissant, elle répondrais “je m’en fiche” car elle pourrait choisir de rediriger son énergie sur ses résultats scolaires et le tennis, ce qui finirait par payer quand elle serait accepter par une Université réputé.

Mais ce jour là au café, elle géra la situation différemment. Elle marcha vers eux et disa “Ce n’est pas drôle” et s’en alla. Ils stoppèrent de se moquer.

6 Commentaires

  1. Shizen Tengu 21 mars 2018 Répondre
    • asianguy 7 avril 2018 Répondre
  2. Cap'tain Asia 22 avril 2018 Répondre
    • super asiatman 23 avril 2018 Répondre
  3. Steven M. 7 mai 2018 Répondre
    • Un asiate gay 12 juillet 2018 Répondre

Ajouter Un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *