Clichés français sur les asiatiques

La plupart des gens habitant en France depuis plus ou moins longtemps ( ceux qu’on appelle les Français) pensent, en majorité hélas mais fort heureusement pas à l’unanimité, que les asiatiques (ou physiquement jaune et bridé) sont chinois.

C’est impératif, c’est d’autorité : c’est comme ça. « Ils sont tous pareil ».

Comme si « chinois » était une religion, un dénominateur commun, une identité à part entière comme  » blond » ou « playmobil ». C’est un peu l’équivalent du qualificatif de « juif » mais en visible. Oui parce que « juif » est un qualificatif confessionnel (croyance, obédience, appartenance, conscience), c’est abstrait, il n’y a pas de marquage ethno physique. Alors que CHINOIS, ça se voit. C’est le visage, les pommettes, les yeux en gélules, les cheveux lisses, les mains délicates, la bouche fine et le mystère du regard en 16/9.

On a tous connu la minute « chinetoque » à la récré : chinetoque ceci, chinetoque cela, tu manges du chien, ta mère met des chaussons à la réunion des profs, ton père met tous les verbes à l’infinitif, ta soeur est bonne (ah oui, ça c’est au lycée), chante-nous une chanson de chez-toi (où ça, chez moi ? Gonesse? Lognes? Bussy?), fais-nous des nems, dis-nous un truc en chinois, tu comprends ce que le serveur dit au cuisinier, vous restez toujours entre vous (alors que toutes les soeurs ont des enfants eurasiens), t’es mâlin, t’es sournois, t’es un bosseur (version soft), t’es un suce-chefs (version hard), tu ressembles TROP à une collègue (alors que le modèle original ressemble à une malgache bridée), vous êtes des gens solidaires (version UMP), vous êtes des gens trop discrets (version Mélenchon), le restaurant est tenu par ton oncle ?Le Cambodge, c’est un dessert chinois ? etc etc

Alors deux choix d’attitude face à ce régime clichétiste dur et ténu :

– Expliquer, clarifier, prendre la voix de Frédéric Mitterrand pour serrer les Solène et les Amaury ; Espérons que deux générations de métis plus tard, justice nous soit rendue ( « j’ai une grand-mère chinoise, je l’admire. »)

– Faire comme Nelson Montfort après les matchs perdus des joueuses françaises  » …Ta mère morte serait fière de toi »

 

 

 

 

 

 

Ajouter Un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *