Un homme de 56 ans, Shaoyo Liu, a été abattu par un policier de la BAC (brigade anticriminalité)

Lundi Soir, Liu Shaoyo a été abattu par un policier de la brigade anticriminalité, alors que celui ci tenait dans ses mains une paire de ciseaux qu’il utilisait pour découper des poissons. La famille de Liu Shaoyo affirme que celui ci n’était pas menaçant envers la police :

« Vers 20 heures, ma petite sœur a entendu frapper à la porte. Elle a regardé le trou de la porte (l’œil-de-bœuf) et elle a vu deux hommes et une femme armés, explique l’une des filles de la victime, la voix serrée par l’émotion. Mon père est arrivé à la porte avec les ciseaux qu’il avait pour s’occuper du poisson qu’il cuisinait. Les coups à la porte sont devenus de plus en plus forts. J’ai crié Calmez-vous, faites moins de bruit, mais rien n’y a fait. Ils ont défoncé la porte, le coup est parti et mon père s’est retrouvé au sol. »

 

La famille et des amis du défunts se sont rassemblés devant le commissariat du 19e arrondissement pour manifestés, et ont rendu hommage à Liu en disposant des bougies à sa mémoire. C’est alors que des altercations ont eu lieu, ce qui a conduit à des dégradations et des violences envers les manifestants, non armés.

 

Alors que la version de la police tend vers la légitime défense, on se demande pourquoi il n’y a pas eu de sommations lors de l’intervention. Selon l’avocat de la famille, le scénario d’horreur de cette pauvre famille s’oriente vers une bavure policière, plus que certaine.

Cette père de famille laisse derrière lui 2 orphelines:

 

Nous espérons que justice sera faite pour cette famille dévasté par la perte de leurs père.

Un commentaire

  1. asian guy 16 avril 2017 Répondre

Ajouter Un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *